France : La France suspend la délivrance de visas aux Comoriens

2018-05-12 04:24:26 - Paris réagit au refus du gouvernement des Comores de laisser rentrer sur son territoire les citoyens comoriens refoulés du département français de Mayotte.

La France a suspendu la délivrance de visas aux ressortissants comoriens, en raison du refus de Moroni, la capitale des Comores, de laisser rentrer sur son territoire les citoyens comoriens refoulés de Mayotte.
 
« Face au blocage que nous avons pu constater sur la réadmission et face à la poursuite des arrivées de migrants irréguliers à Mayotte, nous avons décidé de suspendre la délivrance des visas pour les Comoriens vers la France depuis le 4 mai dernier, jusqu'à nouvel ordre », a précisé le chef de la diplomatie française, Jean-Yves Le Drian, devant l'Assemblée nationale.
 
Paris réagit au refus du gouvernement des Comores de laisser rentrer sur son territoire les citoyens comoriens refoulés du département français de Mayotte.
 
La France a suspendu la délivrance de visas aux ressortissants comoriens, en raison du refus de Moroni, la capitale des Comores, de laisser rentrer sur son territoire les citoyens comoriens refoulés de Mayotte.
 
« Face au blocage que nous avons pu constater sur la réadmission et face à la poursuite des arrivées de migrants irréguliers à Mayotte, nous avons décidé de suspendre la délivrance des visas pour les Comoriens vers la France depuis le 4 mai dernier, jusqu'à nouvel ordre », a précisé le chef de la diplomatie française, Jean-Yves Le Drian, devant l'Assemblée nationale.
 
Le chef de la diplomatie comorienne, Mohamed Elamine Souef, a dénoncé en retour un « ultimatum lié à la question des mineurs isolés dont la France voudrait se débarrasser en les expulsant vers les Comores ».
 
La France a multiplié les expulsions depuis Mayotte
 
La décision de Paris, qui concerne les visas à destination de la France métropolitaine ainsi que ses départements d'outre-mer, intervient après que Paris a publiquement condamné la décision prise le 21 mars dernier par Moroni d'interdire les reconduites des Comoriens entrés illégalement à Mayotte, île française de l'océan indien.
 
Les autorités françaises ont multiplié dernièrement les expulsions vers leur île d'origine de Comoriens sans papiers arrivés sur Mayotte. Moroni a riposté en refusant de laisser rentrer sur son territoire ses citoyens refoulés, tout en promettant un renforcement des mesures de sécurité sur l'île d'Anjouan, principal point de départ des immigrants clandestins vers Mayotte, notamment pour « traquer » les passeurs.
 
Le secrétaire d'Etat aux Affaires étrangères, Jean-Baptiste Lemoyne, s'était rendu mi-avril aux Comores pour tenter d'apaiser les tensions.
 
L’île de Mayotte a vécu plusieurs semaines de grèves et de blocage au début de l’année. Ce mouvement visait entre autres à dénoncer l’insécurité et l’immigration illégale massive et incontrôlée en provenance des Comores voisines.
 
Le Parisien avec AFP
 

: France Monde