France : Schiappa la joie - (ou la Groupie du Patron)

2018-07-29 01:21:53 - Un cauchemar en marche...Deux parents militants de la libre pensée et trotskistes lambertistes et trois décennie plus tard ? Au déjeuner dominical, leur fille bien aimée Secrétaire d'État chargée de l'Égalité entre les femmes et les hommes dans un gouvernement macron... Oui ! MACRON ! A en avaler son goulag de travers, Karl Marx priez pour nous ! Et pour ne rien arranger le gendre est consultant en ressources humaines ; le genre de mec qui forme peut être des DRH cost killer pour virer les prolétaires.

Ces deux là, à quatre mains ont cosignés deux ouvrages : J'arrête de m'épuiser, 21 jours pour prévenir le burn-out et Plafond de mère... L’académie française n’est plus très loin les amoureux! Quant à papa, ben lui est toujours trotskyste... Le pauvre ! 
Marlène Schiappa, pia-pia-pia, ou plutôt piou-piou-piou, tel le petit moineau et sa cervelle... Car, depuis un an, elle en débite la belle écervelée, totalement fan de « son » président d’amour. Pas plus tard qu’hier invitée sur BFM, elle démarre à tire d’aile suite à la question de la journaliste qui lui demandait ce qu’il s’est dit durant la réunion de fin d’année parlementaire : « Comme l’année dernière et dans le même contexte », Quoua ? Ah, non Marlene, cette année le petit président à grosse tète ronde s’est étalé pendant 1 heure à propos de l’affaire Benalla, et non pas à propos de sa grande œuvre des 12 derniers mois. 
 
Un peu plus loin elle susurre, car ce genre d’oiselle susurre, elle ne parle pas : « Le président (je suis certain lorsqu’elle prononce ce mot « LE PRESIDENT », elle doit se sentir toute chose la pauvrette) donc « LE PRESIDENT est revenu avec l’ironie et l’humour qu’on peut lui connaître sur l’affaire Alexandre Benalla »... « il a démonté un certain nombre de rumeurs ». Ah bon ? Donc, la vidéo où on voit petite frappe Alexandre se défouler c’est de la rumeur ? le pire arrive !!! « accessoirement « il » n’est pas mon amant, lui non plus » ??? Quoua ? Bon déjà balancer de la part d’un président et même en boutade que son garde du corps ferait plus que garder son corps, et que la Marlène, nous dise qu’elle non plus n’est pas l’amante de ce mec... Où sommes nous ? Chez Médrano pendant une séance de dressage des phoques ? « il a fait un discours de chef d’état, en disant qu’il était responsable et « qu’ils » viennent me chercher »... Ahah !, on dirait le Sarkozy au Guilvinec, avec son « descend un peu pour voir ! » La journaliste : « elle a durée longtemps cette intervention du chef d’état ? » ; et l’autre bécasse à voix sucrée : « je n’ai pas vu le temps passer »...On est en plein Mademoiselle âge tendre ! La journaliste : « comment ont réagis les députés présents ? » « très positivement, avec des applaudissements très nourris et réguliers avec des bravos ! qui fusaient de la salle, des mercis aussi ! » hosannah ! Macron dieu parmi nous ! En oubliant de souligner que toute cette assemblée était composée exclusivement par les larbins « députés » de sa majorité, et de ses ministres en rang dans l’oignon. 
 
Et la crème de la crème : Un autre journaliste présent sur le plateau lui demande pour la seconde fois si ce n’est pas un problème que le président s’exprime seulement devant des personnes de sa majorité. L’écervelée répond en roulant des yeux comme si le journaliste lui avait montré son pénis : « parler devant les 60 millions de français en même temps ca va être un peu compliqué »... On aurait dû lui souffler qu’il y a un appareil qui s’appelle la TéléVision, et qu’il suffit qu’à 20 heures pétantes le président s’assied devant une camera et donne ce qui s’appelle une allocation à tous les français...Mais la pauvrette ne savait pas, donc, on ne peut pas blâmer l’ignorance...Abyssale. Par contre elle continue de s’enfoncer en parlant d’un « Facebook live »... Et pourquoi pas un « tournez manège » ? Le coup de grâce vient de ce journaliste qui lui dit « c’était même pas ouvert à la presse ! » et elle, sans cervelle mais avec aplomb lui répond avec son air comme si pour une seconde fois elle avait vu son pénis « quoua, vous auriez aimé être là ? » ; et lui, bonnard, « oui, très certainement ! » 
 
Histoire de lui mettre bien son nez dans sa fiente, « il y a eu un sondage aujourd’hui disant que 3 français sur 4 aimeraient que le président s’exprime en public à propos de cette affaire Benalla ; est-ce qu’un moment il ne faut pas entendre le peuple français ?», et elle bonasse « Non ! (je vous jure elle dit NON !), encore une fois depuis le début de cette affaire on a des échanges un peu surréalistes qui ne concernent pas 3 français sur 4, d’ailleurs à titre personnel samedi et dimanche j’étais dans un petit village où une de mes sœurs habite et je peux vous dire que les gens dans la rue, au marché ne parlent pas du sujet de monsieur Benalla »... Il a fallu que je vives toutes ces années pour pouvoir entendre ça ! Depuis Sarkozy, les idiots et idiotes utiles se sont succédés, mais là ? C’est la stratosphère, où les pioupiou peuvent déblatérer des monceaux d’âneries sans ciller une seconde. 
 
Cette oiselle qui s’engueula avec la cocaïné Van-Dam à propos du Manspreading... Ouais les gars, vous écartez trop les canes lorsque vous-vous asseyez histoire de se mettre les joyeuses relax ! Ben elle, elle trouve ça, vachement discriminatoire et va porter une loi afin que les mecs serrent les jambes...On a la participation que l’on peut chez les « en marche »... A l’ombre et sur sa branche. 
 
Georges Zeter/juillet 2018 
 
A déguster autour d’un apéro entre amis ce morceau de bravure de la Marlène... 
https://www.bfmtv.com/mediaplayer/video/affaire-benalla-pour-schiappa-macron-a-fait-un-discours-tres-fort-de-chef-d-etat-1091576.html
 

: France Monde