France : Jean-Marie Le Pen «agonise» et «ses jours sont comptés» d’après son avocat

2018-10-05 21:10:59 - C’est sans l’ex-patron du Front national que s’est déroulé le 3 octobre son procès pour injures contre les homosexuels pour lesquelles le parquet de Paris a requis 8.000 euros d'amende pouvant se transformer en emprisonnement. L’avocat de Jean-Marie Le Pen a annoncé que ce dernier était mourant d’après Closer. Son entourage dément.

«Jean-Marie Le Pen est agonisant sur son lit d'hôpital: ses jours sont comptés.»
 
Cette annonce fracassante est le fait de l'avocat de Jean-Marie Le Pen d'après les informations du magazine Closer. Maître Frédéric Joachim s'adressait le 3 octobre à la cour dans le cadre du procès de l'ex-patron du Front national (FN) pour provocation à la haine ou à la violence et injure publique envers les homosexuels. D'après le conseil, il serait victime d'une «fièvre persistante». Jean-Marie Le Pen est hospitalisé depuis le 25 septembre.
 
Du côté de son entourage, on a refusé de confirmer, bien au contraire.
 
«L'entourage de Jean-Marie Le Pen dément catégoriquement les rumeurs sur sa santé défaillante. Il doit toujours quitter l'hôpital vendredi», a twitté le journaliste de L'Express Alex Sultzer.
 
Lorrain de Saint Affrique, bras droit historique du «patriarche» a quant à lui parlé d'«interprétation délirante d'un propos d'audience mal compris».
 
Dans son «Journal de bord» vidéo, l'eurodéputé avait affirmé en mars 2016:
 
«Je crois que la pédophilie, qui a trouvé ses lettres de noblesse… interdites, mais tout de même, dans l'exaltation de l'homosexualité, met en cause toutes les professions qui approchent l'enfance et la jeunesse.» 
Puis au mois de décembre suivant, il avait confié au Figaro au sujet de la présence de gays au FN que «les homosexuels, c'est comme le sel dans la soupe: s'il n'y en a pas assez c'est un peu fade, s'il y en a trop c'est imbuvable».
Étienne Deshoulières, avocat de l'association Mousse, avait porté plainte à la suite de ces déclarations. Il avait notamment assuré que ces propos «sont la violence».
 
​Maître Joachim a assuré au tribunal «l'absence totale d'homophobie de Jean-Marie Le Pen». Lorrain de Saint Affrique, qui s'est dit «lui-même concerné par cette question de l'homosexualité» est venu témoigner en faveur de son ami. 
 
Le parquet de Paris a requis un total de 8.000 euros d'amende et le jugement sera rendu le 28 novembre.
 
par wikistrike
 

: France Monde