France : Un 1er Mai à très haut risque

2019-05-01 14:43:50 - Cette année, la fête du travail s'inscrit dans un contexte sécuritaire difficile. En plus de la simple gestion sécuritaire des traditionnels défilés, l'exécutif devra sans doute prévenir les agissements des Black blocs.  

A Paris, un fourgon des forces de l'ordre a été attaqué par plusieurs individus, le pare-brise a notamment été la cible de pierres imposantes lancées par des manifestants cagoulés. 
 
13h33 CET 
 
Comme il l'avait annoncé dans ses moyens déployés pour le 1er mai, le ministère de l'Intérieur utilise aujourd'hui des drones «pour des opérations de surveillance, de reconnaissance et d'appui tactique». 
 
13h27 CET 
 
Après les premiers heurts qui ont déclenché une charge des forces de l'ordre à Paris, un cordon de policiers subit une pluie de projectiles au niveau de la Rotonde. 
 
13h26 CET 
 
Parmi les objets confectionnés par des manifestants du cortège parisien, les forces de l'ordre ont procédé à la confiscation d'une tête de dragon. 
 

Les traditionnelles manifestations du 1er Mai s’inscrivent cette année dans un contexte sécuritaire sensible. Particulièrement actifs lors des dernières mobilisations des Gilets jaunes, de nombreux Black blocs sont attendus à Paris mais également en province. Selon les services de renseignements, 1 500 à 2 000 de ses membres pourraient perturber les défilés des syndicats rien que dans la capitale. 

«Une des difficultés c'est qu'on a un nombre plus important de personnes [avec le défilé syndical]», donc il est plus facile pour ces ultras de se noyer dans la masse, de sortir et de se remettre dans la masse», a expliqué le 30 avril Christophe Castaner lors d'un point presse au ministère de l'Intérieur. 

Face à cette menace, l’exécutif, Emmanuel Macron en tête, entend afficher sa fermeté : plus de 7 400 policiers et gendarmes seront mobilisés rien qu’à Paris. Les manifestations ont été interdites par la préfecture au niveau de l’avenu des Champs-Elysées, aux abord de l’Assemblée nationale ou encore les places de la Concorde et l’Etoile. 

Comme le rappel l’arrêté pris par la préfecture de Paris, «les propriétaires ou exploitants des commerces, débits de boissons et restaurants installés place du 18 Juin 1940, boulevard du Montparnasse, boulevard de Port Royal, boulevard Saint-Marcel, boulevard de l'Hôpital et place d'Italie» ont été sommés de baisser le rideau en vue de la manifestation intersyndicale. 

Aux côtés des syndicats, Gilets jaunes et militants contre le réchauffement climatique donneront de la voix 

Au sein des cortèges, les syndicats croiseront de nombreux Gilets jaunes. Déçus, pour la plupart, par les annonces d’Emmanuel Macron censées répondre à leurs revendications, ils entendent bien prouver la pérennité du mouvement après 24 semaines de mobilisation. Sur Facebook, les appels à battre le pavé à Paris et en province à l’occasion de la fête du travail se sont multipliés sur Facebook au cours de ces derniers jours. 

Enfin, la thématique du réchauffement climatique sera présente dans les défilés du 1er Mai.A Paris, un cortège s’élancera du Panthéon à 11h pour arriver aux abords de de la gare Montparnasse, où un «pique-nique climatique social et démocratique», sera organisé avant le départ du cortège unitaire. 

https://francais.rt.com

: France Monde